[vc_row full_width=”stretch_row” cms_row_class=”front-title” row_color=”#ffffff” css=”.vc_custom_1578573526063{background-color: #e20151 !important;}”][vc_column][vc_column_text]

Collaboration AMO – école

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row cms_row_class=”front-content”][vc_column cms_title_size=”h2″][vc_column_text]

Ecoles & AMO, des possibilités de synergies au service des jeunes…

L’élève amène dans l’école ses préoccupations personnelles, familiales, sociales… Des problèmes de société comme la violence, la toxicomanie, le racisme… ressurgissent en milieu scolaire, créant ainsi des situations de tension, de malaise, d’incompréhension, voire même de conflit. L’école est amenée à tenir compte de ces questions dans son projet d’établissement pour répondre à sa mission de socialisation qui vise à faire de chaque jeune un individu social, sociable et citoyen.

Si le CPMS reste le partenaire privilégié des écoles, celles-ci collaborent aussi avec d’autres institutions, notamment les AMO, compte tenu de la complémentarité de leurs missions respectives.

C’est parce que le changement est vaste et que la recherche des réponses à apporter aux questions d’éducation qui se posent aujourd’hui s’avère souvent complexe, qu’il semble opportun que l’école, les CPMS mais aussi d’autres partenaires potentiels comme les AMO unissent leurs compétences pour assurer ensemble un travail au bénéfice des jeunes et de leurs parents.

L’AMO propose des projets de prévention en milieu scolaire. Ces projets permettent aux acteurs du monde enseignant d’identifier, d’expérimenter des modes de fonctionnement, des outils, des ressources à exploiter de manière durable et de façon autonome.

Comme enseignant, vous êtes chaque jour en contact avec des jeunes et sans doute aussi avec des familles qui ont des difficultés.

  • Mathieu, 13 ans, semble ne pas aller bien, il manque fréquemment l’école, il vit chez son père, il a des soucis ;
  • Isabelle, 15 ans, vient se confier à vous. Elle, ses frères et ses parents vivent dans une maison qui vient d’être déclarée insalubre et la famille n’a pas de perspectives de logement ;
  • Lors d’une réunion de parents, les parents de Khalid vous confient leur tristesse et leur envie de récupérer le petit frère de Khalid qui est placé ;
  • La petite Nadia semble fort isolée tant à la cour de récréation que dans la classe, elle est boulimique, ses parents vous font part de leur inquiétude ;
  • Vincent se confie à vous, il a fait une bêtise, il est envoyé au commissariat, il panique.

L’AMO a pour mission d’apporter une aide sociale et éducative à Mathieu, Isabelle, aux parents de Khalid et à la petite Nadia, ainsi qu’à Vincent et aux autres jeunes en difficulté.
(Extrait de la brochure « AMO & école, partenaires pour les jeunes » éditée par la Direction Générale de l’aide à la jeunesse www.cfwb.be/aide-jeunesse)

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]